Prix Descorchados 2021

Piedra Sagrada récompensé comme Vin Révélation 2021 par le célèbre guide Descorchados.
Apres une seule année d'existence sur le marché mondial, il trouve sa place parmi les plus grands crus de la viticulture chilienne :
96 points, 97 points, Vino Revelacion 2021 !

Depuis 1999, Patricio Tapia, le célèbre critique de vin, et son équipe, éditent le Guide Descorchados, la plus importante publication vinicole du Chili, dans le but de mettre en valeur les meilleurs vins chiliens chaque année. Cette année plus de 2 600 vins ont été dégustés.

  

 

Le paradoxe incroyable d’un cabernet sauvignon qui, sur un terroir chilien d’exception, a quelque chose qui « pinote ». Un terroir unique.

Séance de dégustation de la Piedra Sagrada 2015, elle est entourée de quelques soupirants triés sur le volet : un Yquem 2010, un Barolo 2010 de Roberto Voerzio, un Clos du Roi grand cru 2017 Domaine Escoffier et un Corton Charlemagne grand cru 2011 Domaine Rapet. 

 

C’est une séance de notation comme Eric Verdier aime à les pratiquer avec son vieil ami Marcel Bisson, grand dégustateur, dans ce domaine où quoi qu’en dise M. Corneille, le nombre des années, si, ça importe. A conditions d’avoir de la mémoire, et nos deux compères goûteurs en ont.
Eric a servi dans des verres adéquats une petite flaque luminescente de cette Pierre sacrée dont Marcel entend parler depuis quelques mois.
A la façon dont ce dernier, après avoir toisé poliment, respectueusement, la robe, la transparence du grenat, approche l’ouverture du verre de son nez, et à la manière dont ce nez semble non pas s’allonger pour préparer un mensonge mais s’ouvrir aux arômes, on comprend qu’on a affaire à un expert en jouissances olfactives. 
Il respire, ça frémit de partout, les yeux se plissent.
Réfléchir longtemps n’est pas un signe d’intelligence. Ça tombe bien, le cri sort presqu’aussitôt. Cri de bonheur et de stupéfaction :
-C’est un très grand Latour ! Ce nez ! Ah mais, Eric, c’est envoûtant, ton « truc » ! Attends… Mais c’est d’une finesse…
-Je te l’avais dit.

-Non non, tu m’avais mal dit… Ces arômes… attends… Il y en a un qui m’arrive…
On attend un peu. Eric Verdier boit du petit lait, si l’on peut dire. Il en rougit, ce faux vantard. Le temps que Marcel ait trouvé :
-Un poivre de grande finesse. Un très très grand bouquet. On est dans les grands 64. Version Petrus.
-Version Cabernet Sauvignon, évidemment.
-Evidemment.
Il y a des moments où Eric arriverait à agacer Marcel avec ses évidences.
-Entre le très beau Mission et le beau Domaine de Chevalier 64. Mais c’est vrai que Latour 64… on est sur cet équilibre aromatique, cette qualité de tanin, cette finesse de goût dans les tannins.
Marcel ne l’écoute plus, il a goûté, il a le nectar en bouche et il n’écoute plus personne, pas même Eric Verdier qui continue de consulter son encyclopédie à voix haute.
-La bouche, s’écrie Marcel.
On pourrait croire qu’il a dit à Eric « ta bouche ! » pour ne pas être plus grossier et le faire taire. Mais non, ça n’est pas ça, c’est de sa bouche à lui et de ce qu’il y a dedans qu’il parle, et continue de parler en regardant cet animal liquide au fond de ce verre qui semble le narguer, le draguer :
-Alors là ! Cette bouche, répète Marcel. C’est une explosion. Une intensité, une densité, j’ai rarement vu ça.
On s’attendrait à ce que Verdier le reprenne : goûté, pas vu. Mais non, Marcel a dit « vu » très intentionnellement. Il voit ce vin comme un aveugle « voit » les choses : avec tout sauf les yeux. Le nez, la bouche… il voit le paysage.
-Et ça, c’est le signe du grand terroir, théorise Eric Verdier. Un très grand terroir.
-Une minéralité magnifique.
-La sapidité, c’est ce qui donne l’impression de goûter le sol… Il y a presque un côté Richebourg.  
-Oui, quelque chose du Cros Parantoux, tu sais ce petit côté… tu te souviens ?
-Très bien. C’était du temps où on pouvait encore en boire…
-Eh bien, il a ce goût d’argile que l’on trouve sur les Vosne-Romanée.
-C’est le paradoxe incroyable d’un cabernet sauvignon qui, sur un terroir chilien d’exception, a quelque chose qui « pinote ».
-Le terroir, le terroir, encore le terroir !
-Evidemment.  
-La bouche est littéralement envahie. Et à la fin… Tu cherches l’astringence, tu claques, comme ça…
-Il n’y en pas !
-Aucune. Mais un soupçon de Santal Cèdre.
-Marcel ! Tu es très fort. Ce boisé-là, c’est le 59 de Lafite.

Houlala… C’est le moment où on sent qu’on ferait mieux de les laisser tranquilles avec leurs flacons. Ça devient trop intime. La seule chose à faire étant de renter vite à la maison, se sentir bien chez soi, ouvrir sa propre Piedra Sagrada, et goûter avec ses propres souvenirs, celui-ci se gravera sans effort, au stylet du bonheur.

Vendanges 2020...

   

   

Vendanges 2020, la suite...

   

  

  

C'est parti ! Les vendanges 2020 ont débuté le 23 mars 2020 sous un temps splendide !

A cause du Covid-19 nous n'avons pas pu nous rendre au Chili, mais nos equipes sur place font un travail formidable!

Gracias, Luis, Nestor , Oscar !

   

En attendant avril 2020...

Apres l’ébourgeonnage du mois de novembre, extrêmement sec et chaud, la vigne est superbe.

 

   

 

Une élégance impressionante

Kurt Welf, Best Junior Sommelier of Italy 2016, nous livre ses notes de dégustation

 

 

 

Thats's a serious wine !

Sir Simon Rattle et les artistes de la tournée "Magdalena Kozena & Friends 2019 " ont apprécié la cuvée Domaine de la Piedra Sagrada 2014 et la cuvée Préstige Don Arturo Pérez Rojas 2015.

 

 

 

 

 

Les mots du Maestro :
"That's a serious wine"

 

 

Ça y est ! en France

Après trois semaines en mer, la cuvée Domaine de la Piedra Sagrada 2014, et la cuvée Préstige Don Arturo Pérez Rojas 2015, sont bien arrivées en région parisienne!

 

 

 

 

 

Deux heures après son arrivée, il est toujours superbe!

 

2014 et 2015 en route vers la France

Après l'étiquetage, la cuvée Domaine de la Piedra Sagrada 2014, et la cuvée Préstige Don Arturo Pérez Rojas 2015, ont quitté le port de Valparaiso le 13 juillet 2019 en direction du Havre.

 

Millésime 2017 

Après 19 mois en barriques le millésime 2017 à été mis en bouteille.

 

Vendanges 2019

Les vendanges 2019 ont eu lieu entre le 8 et 11 avril 2019.
Sous un temps magnifique, nous avons attendu le dernier moment pour récolter les 29560 kg d'un raisin à maturité optimale.